Budget 2017 : une année de transition pour maitriser l’avenir

mercredi 1 mars 2017

L’exercice qui consiste a établir un budget à l’équilibre  est toujours difficile et particulièrement cette année, compte tenu de nouvelles contraintes financières importantes. Le Smictom doit, d’un côté, poursuivre la maitrise des dépenses de fonctionnement  voire de l’accentuer et de l’autre, trouver des recettes supplémentaires nécessaires au maintien de l’équilibre du budget.

POURQUOI EST-CE PLUS COMPLIQUE CETTE ANNEE ?

En plus de la prise en compte des contraintes règlementaires de plus en plus exigeantes impliquant des prestations plus complexes et donc plus chères, le Smictom est confronté à une baisse de ses recettes due notamment à la suppression d’un financement provenant des 3 communautés de communes délégatrices du service déchets au Smictom. Ce financement permettait depuis 2003 d’intégrer le financement du fonctionnement des déchèteries et en complétant les recettes du Syndicat, d’éviter d’impacter trop fortement la redevance demandée aux usagers pour le service déchets. Compte tenu des baisses des dotations de l’état aux collectivités territoriales et pour que le syndicat assume le financement de la totalité de ses dépenses, cette recette qui représente 812 000 €/an ne sera bientôt plus versée dans son intégralité. En effet, le Smictom a obtenu que la suppression de ce financement ne soit pas brutale mais se face progressivement, sur 5 ans. S’ajoute à cela une  baisse non négligeable des valeurs marchandes sur la reprise des matériaux recyclables. Ce manque à gagner représente 130 000 € en 2016.

Le mot d’ordre est de trouver de nouvelles recettes et d’accentuer la maîtrise des dépenses

TROUVER DE NOUVELLES RECETTES …

Renégocier les marchés avec les prestataires, étudier une filière de valorisation du refus de criblage de la plateforme, contractualiser avec de nouveaux Eco-organismes pour obtenir de nouvelles sources de recettes sont autant de leviers à activer mais qui seront loin de suffire pour compenser le manque à gagner. Ces actions permettront de limiter l’impact de l’augmentation des tarifs de la redevance aux usagers.

Même si le syndicat s’est attaché depuis plus de 10 ans maintenant à maitriser l’augmentation de la redevance (voir graphique pour un foyer de 3 personnes présentant 12 fois son bac dans l’année), aujourd’hui, la situation implique d’augmenter les tarifs.

Evolution de la redevance

En 2017, cette augmentation est appliquée à tous les usagers. Elle est de l’ordre de + 10 euros sur la part fixe et de +1 € sur la part variable. Les tarifs 2017 de la redevance sont disponibles en cliquant sur le lien ci-dessous.bloc-tarifs-2017

Par ailleurs, une réaction spontanée et légitime face a cette mesure est parfois de vouloir comparer notre facture avec celle de nos voisins habitant sur un autre territoire que celui du Smictom. L’exercice ne peut se faire qu’avec des territoires ayant des modes de gestion et de facturation se rapprochant de ceux du Smictom. Le schéma ci-dessous compare les tarifs appliqués par le Smictom et 3 autres collectivités du grand ouest présentant des caractéristiques proches. Les tarifs du Smictom, même en prenant en compte l’augmentation des tarifs,  sont cohérents et plus ou moins dans la moyenne selon le nombre de personnes au foyer.

COMPARAISON TARIFS AUTRES COLLECTVITES 2

 

RESTER ENTREPRENANTS ET INVENTIFS POUR REDUIRE LES DEPENSES

Pour minimiser la pression financière appliquée sur la redevance sur le long terme, le Syndicat doit en parallèle trouver de nouvelles pistes de réduction de ses dépenses. En ce sens, l’année 2017 est une année charnière durant la quelle les élus, avec l’appui technique des équipes du Smictom,  devront élaborer un plan d’actions « économies 2018/2020 ».

Le tableau ci-dessous diffusé également dans la dernière édition du Smictom infos présente en détail ces projets qu’il faudra, selon les décisions politiques à venir, mettre en ordre de marche.

leviers maitrise des dépenses pour minimiser la RI

PARTICIPEZ A L’ELABORATION DU PLAN « ECONOMIES 2018/2020 »

La consultation de usagers sur le plan d’économies 2018 / 2020 ne sera pas négligée. Le Smictom va donc réactiver le Comité Consultatif Local Déchet (CCLD), instance de concertation avec la population représentée par 12 associations du territoire. Nous proposons aux usagers qui le souhaitent de rejoindre cette instance. Si c’est votre cas merci de nous en faire part en envoyant votre demande par le formulaire de contact : je souhaite participer.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La gestion
de mes déchets dans

Retrouvez toutes les infos
pratiques
pour vos déchets

L'ensemble des centres de tri sur une carte

Découvrez
toutes les astuces pour réduire
vos déchets

Séparation

GUIDE DU TRI :
où va mon
déchet ?

Séparation
9bad8f5fea010000dc7e6ebac4064d4ceeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee